retrouvez-nous sur Google+

Plats de Noël traditionnels en Europe

L’une des plus belles coutumes de Noël est le repas que l’on partage avec sa famille et ses amis. Kikkoman vous présente les plats de Noël traditionnels des pays européens : inspirez-vous en pour confectionner votre menu de cette année !

Encore un conseil pour une note gustative particulière : que vous prépariez du poisson, de la viande, de la volaille, une soupe ou un dessert – notre sauce soja Kikkoman confère un soupçon d’UMAMI rond en bouche à tous vos plats de Noël. Quelques gouttes suffisent pour rendre votre menu encore plus délicieux.

Autriche

En Autriche, les mets traditionnels varient selon les régions. On cuisine souvent des recettes de carpes, mais aussi l’oie de Noël. Sans oublier les soupes souvent régionales comme la soupe aux pommes de terre et saucisses qui, comme son nom l’indique, est agrémentée de saucisses maison, de pâtes et de légumes et qui a sa place au menu des Fêtes en Autriche. On sert aussi fréquemment des plats froids, rosbif, foie d'oie, saumon fumé, filets de poisson ou fruits de mer que l’on accompagne de salades et de dips. Comme en Suisse, la fondue à la viande ou au fromage est de plus en plus appréciée à Noël.

Danemark

Les Danois eux aussi cultivent les traditions de Noël. Dans plus de 90 % des foyers danois, on sert un canard rôti farci aux pruneaux et aux pommes ou un rôti de porc avec des garnitures croustillantes, et en accompagnement des pommes de terre cuites à l’eau ordinaires ou de petites pommes de terre caramélisées et du chou rouge. Le tout est arrosé d’une sauce au jus de viande corsée. Le dessert est la plupart du temps à base de riz, d’amandes et d’une sauce aux cerises.

France

En France, le dîner du réveillon de Noël se compose traditionnellement de foie gras, d’huitres ou autres fruits de mer en entrée, suivis d’un chapon ou d’une dinde aux marrons en plat principal et de la classique bûche de Noël en dessert. Un chapon est un poulet castré dont la chair passe pour être très délicate. La bûche est un biscuit roulé que l’on garnit selon son goût de chocolat, de crème de marron ou de fruits et qui ressemble à une vraie bûche. Elle peut être également glacée. Vous en avez un exemple sur l’image de gauche.

Allemagne

En Allemagne, on sert traditionnellement du canard ou de l’oie rôtie pour le réveillon de Noël, et dans certaines régions aussi des carpes, des truites ou tout simplement une salade de pommes de terre accompagnée de saucisses. La raclette sous toutes ses formes est également très populaire en Allemagne.

Grande-Bretagne

Le plat de Noël préféré des Anglais est la dinde. Plus des trois quarts des Britanniques mangent de la volaille à Noël depuis que le roi Edouard VII l’a mise à la mode au XIXe siècle. Au nombre des garnitures typiques figurent les pommes de terre sautées et les panais, les carottes et les choux de Bruxelles, sans oublier la sauce en grande quantité : le rôti est généralement farci et servi avec une sauce aux airelles ou au pain. Les « pigs in blankets » – petites saucisses enroulées dans du lard – sont elles aussi une garniture traditionnelle. La viande qui reste le lendemain est mangée froide, dans des sandwiches ou avec des cornichons, ou réchauffée dans un curry.

Italie

En Italie, ce sont les plats de poisson raffinés qui tiennent la vedette le soir du réveillon de Noël. Le lendemain, on mange des raviolis à la viande consistants dans le Nord et souvent de l’agneau dans le Sud. Avec une exception : dans la région de Naples, on sert souvent de l’anguille le 25 décembre.

Pologne

En Pologne, on met toujours un couvert supplémentaire au cas où quelqu’un se viendrait inopinément. Les mets typiques sont les carpes panées, les harengs à l’huile avec des oignons ou le traditionnel bigos, sorte de ragoût à base de choux affiné avec des champignons séchés, du beurre et de la crème. Au réveillon de Noël, de nombreuses familles mangent également une soupe de betteraves rouges appelée bortsch, servie avec des quenelles de champignons ou des quenelles garnies de choucroute et d’une farce aux champignons (pierogi), et du gâteau au pavot en dessert.

Russie

Au nombre des plats traditionnels de Noël et du Nouvel An en Russie figure la salade Olivier. Elle est composée de pommes de terre cuites à l’eau, de cornichons à l’aneth, d’œufs, de carottes et de bœuf, volaille ou viande hachée bouillie que l’on lie avec une bonne quantité de mayonnaise.  Le hareng « en fourrure », salade sous forme d’ingrédients superposés à base de dés de hareng mariné et recouverte de légumes cuits râpés tels que pommes de terre, carottes ou betteraves rouges est lui aussi un plat très populaire. Ces dernières confèrent à la salade sa couleur violette caractéristique. Dans de nombreuses régions, les familles mangent aussi du « kholodets » à Noël ; c’est un plat à base de porc froid pris dans de la gelée confectionnée à partir du bouillon de viande.

Espagne

L’Espagne a différentes traditions, mais la dinde farcie est de loin la plus répandue. Autrefois, les dindes étaient vendues vivantes sur les marchés urbains : les gens les achetaient et vivaient avec elles jusqu’à Noël où on les préparait pour le repas de famille du réveillon. Le dessert incontournable qui ne fait défaut sur aucune table de fêtes traditionnelle espagnole est le « turrón » à base d’œufs, d'amandes, de miel et de sucre et dont le goût ressemble à celui du nougat.

Suisse

La Suisse n’a pas de plat de Noël typique. La période de Noël est traditionnellement divisée en période de l’Avent, carême et Fêtes, ce qui signifie que culinairement parlant, on peut manger à nouveau de la viande au bout de quarante jours maigres, sans viande. Les plats de viande, différents selon les régions, sont donc généralement au menu de Noël. S’y ajoute la «fondue chinoise» à la viande qui fait partie des plats de Noël les plus populaires.