retrouvez-nous sur Google+

Le barbecue, c’est tout un art !

Le barbecue (BBQ en abrégé) est pour beaucoup l’incarnation du plaisir. Ce mode de cuisson auquel les Américains vouent un véritable culte est une alternative bienvenue pour agrémenter la carte des menus au quotidien, notamment en été. Mais beaucoup de gens ignorent que cuisiner au barbecue ne signifie pas tout bêtement faire griller des aliments, c’est en vérité une méthode de cuisson spéciale qui confère une note bien particulière aux plats préparés. Nous avons examiné de plus près cette spécialité culinaire.

Sauces Teriyaki

Que l’on cuisine au barbecue ou au gril, on peut affiner les plats ainsi préparés avec les sauces Teriyaki  Kikkoman. Le teriyaki est un mode de préparation particulier qui consiste à faire mariner les ingrédients avant de les faire cuire ou à les glacer quelques minutes avant de les servir. Les sauces Teriyaki  Kikkoman donnent aux aliments un arôme sucré-salé caractéristique. Essayez donc à l’occasion nos différentes variantes, comme par exemple la Sauce Teryiaki à l’ail confit !

 

 

Une préparation riche d’une longue histoire

L’origine du terme « barbecue » n’est pas établie avec certitude. Il semblerait cependant qu’il soit dérivé du mot espagnol « barbacoa », lequel provient à son tour de la langue des Indiens Taïnos, en Amérique du Sud. En effet, cette méthode de préparation qui consiste à faire cuire lentement la viande en la fumant était déjà répandue dans toutes les Caraïbes et le long de la côte du continent américain jusqu’au Brésil à l’époque de la conquête espagnole.

Sorte de réunion conviviale de la préhistoire, le barbecue a son origine dans les fêtes que l’on célébrait autrefois à l’occasion de l’abattage des cochons. Ces manifestations avaient lieu en plein air et surtout en présence d’un grand nombre de personnes si bien qu’elles allaient devenir le centre non seulement des fêtes de famille, mais aussi des réunions de voisinage et des fêtes paroissiales.

Bien avant que le hamburger fasse sa place sur le marché du fast-food, les voyageurs fréquentaient déjà les restaurants dits « de barbecue ». Le barbecue est devenu avec le hot dog le premier type de plat à emporter qui a eu du succès auprès des automobilistes. Et même si les États-Unis se vantent d’être la « mère du barbecue », ils ne l’ont pas pour autant inventé. 

Barbecue, gril & Co.

Le barbecue est aujourd’hui souvent employé comme synonyme de cuisine au gril. Ces deux manières de préparer la viande sont pourtant différentes. Si sur le gril, la viande est rôtie directement au-dessus de la braise, au barbecue elle est cuite au moyen d’un fumage aromatique. Le barbecue n’est pas fait pour les gens pressés. Préparer une saucisse de cette manière dure plus longtemps que dans la cuisson au gril traditionnel si bien qu’il faut prévoir pas mal de temps. Mais cette cuisson un peu plus longue vaut la peine quoi qu’il en soit car la différence de goût est indéniable.

Et pour les gourmets qui aiment expérimenter, il existe encore le fumoir. Le bois y est allumé dans un compartiment séparé. La fumée chaude passe de ce compartiment dans la chambre de cuisson où se trouve la viande et où elle cuit en douceur. La fumée est finalement acheminée vers l’extérieur par une cheminée. Les grands fumoirs n’ont pas seulement un petit conduit d’évacuation de la fumée, mais une grande tour verticale où l’on peut conserver la viande au chaud ou fumer du poisson.

Quel maître es-barbecue n’a pas le cœur qui s’emballe à cette idée ?