retrouvez-nous sur Google+

La cuisine fusion d’Hawaï

On trouve à Hawaï un mélange bigarré de peuples et de cultures différentes.La cuisine de cette île du Pacifique est par conséquent très variée : elle se distingue par les influences d’immigrants de presque tous les continents et combine des recettes héritées de différentes cultures. La caractéristique de tous les mets hawaïens, ce sont cependant des ingrédients régionaux frais.

Poke Bowl hawaïens aux connotations japonaises

Le plat fusion à base de carottes le plus connu d’Hawaï est le Poke Bowl, préparé traditionnellement par les pêcheurs de l’île.Ils traitaient le poisson qu’ils venaient de pêcher directement à bord du chalutier et le découpaient cru en morceaux de la taille d’une bouchée, le « poké » en hawaïen. Ils l’assaisonnaient ensuite et l’accompagnaient de noix. Plus tard, des immigrants de différents pays ont découvert ce plat tout simple et l’ont enrichi à leur manière. Le Poke Bowl est ainsi devenu aujourd’hui le symbole de la cuisine hawaïenne.

Les cuisiniers (amateurs) des quatre coins du monde servent du poisson cru – ou des crevettes – dans des bols, révélant ainsi l’influence très nette des cultures asiatiques. Aujourd’hui, le riz à sushi par exemple est souvent utilisé comme base de la préparation pour qu’il y ait un accompagnement consistant dans le bol. Et l’on est aussi plus créatif en matière de garnitures : outre des noix, le Poke Bowl contient aussi du tofu et des tas de légumes frais. À Hawaï, on y ajoute même souvent des fruits sucrés étant donné que goyaves, mangues et papayes sont cultivées dans tout l’archipel.  Les ingrédients typiques du pays comme les pousses de soja et les fèves edamane qui se marient à la perfection avec le poisson cru frais donnent au plat une touche japonaise. Elles accompagnent de plus en plus les Poke Bowls modernes de nos jours.

Des sauces raffinées viennent parfaire le goût de ce plat hawaïen, à l’exemple de la sauce soja naturellement fermentée Kikkoman et de ses variantes à teneur réduite en sel et sans gluten, mais aussi de la nouvelle Sauce soja Poke Kikkoman spécialement créée pour les Poke Bowls. 

Poi, Lomi Lomi et Kalua Pig

Outre les Poke Bowls variés, il existe encore d’autres plats étroitement associés à Hawaï, mais qui n’ont pas franchi les océans. C’est notamment le cas du « Poi », sorte de bouillie à base de racines de taro. Cette plante était autrefois la nourriture principale des populations autochtones d’Hawaïet elle figure aujourd’hui encore au menu des habitants de l’archipel. 

Lors de la fameuse fête du « Lu’au », le Poi est servi traditionnellement en garniture du « Kalua Pig », cochon entier cuit sur des pierres de lave pendant une demi-journée dans un four enterré, et particulièrement tendre. Sans oublier le « Lomi Lomi », que l’on ne sert pas qu’à l’occasion du Lu’au et qui est une salade de saumon, tomates et oignons originaire de l’île de Maui.