retrouvez-nous sur Google+

Bien manger sans consommer de viande ou de poisson

Vous pensez que la cuisine végétarienne n’est pas équilibrée ? Ce n’est pas obligatoirement le cas ! Laissez-vous convaincre du contraire. On peut en effet jouer la variété tout en se passant de viande ou de poisson. Fraîcheur et ingrédients divers sont au menu de la cuisine et des plaisirs végétariens.

Pourquoi vouloir manger végétarien?

Un grand nombre de gens ont une alimentation végétarienne, pour certains d’entre eux depuis de nombreuses années. Leurs motifs sont souvent très différents, mais une chose est sûre, outre un grand choix de recettes, la cuisine végétarienne offre également des avantages pour la santé. Grâce à la place plus importante des céréales, fruits et légumes dans leur alimentation, les végétariens consomment davantage de fibres alimentaires, de vitamines et sels minéraux. Dans cette manière réfléchie de se nourrir, on prête une plus grande attention au choix des aliments. Mais attention, si l’on renonce entièrement à la viande et au poisson, il faut compenser le manque de certaines substances nutritives parmi lesquelles notamment les protéines, les vitamines B12 et D, le fer, l’iode et les acides gras oméga-3.

Manger végétarien au fil des saisons

Le printemps offre une grande variété de légumes régionaux de saison. Tout d’abord les asperges. De mi-avril à juin, elles sont présentes sur tous les étals des marchés. Mais ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que les asperges, vertes ou blanches, sont également délicieuses crues, râpées en fines lanières. Au printemps, on trouve aussi des épinards frais. Leurs feuilles vertes sont si tendres qu’on peut également les consommer crues, en salade. Viennent ensuite, en mai/juin, les légumes de printemps typiques comme les carottes, les navets, les pois gourmands, les petits pois, le chou-rave, les radis, les oignons, ainsi que les innombrables variétés de salades (laitue, batavia, romaine, …).

Légumes d’été

En été, on trouve vraiment de tout : tomates bien juteuses, poivrons verts et jaunes, aubergines  et haricots verts donnent une belle note colorée à la cuisine des beaux jours. La cuisine méditerranéenne compte notamment des recettes très variées pour préparer les délicieux légumes d’été. Qu’ils soient râpés, cuits au four, grillés ou farcis, avec la sauce soja naturellement fermentée Kikkoman, vous êtes certain de réussir des plats savoureux.

Légumes d’automne

L’automne est la saison des légumes racines, des tubercules, des choux et des champignons. Et il faut naturellement mentionner aussi les incontournables pommes de terre, idéales comme ingrédients de base des soupes végétariennes et des gratins consistants que l’on sert en automne. Mais les poireaux et les choux-fleurs qui sont tous également de saison ont eux aussi leur place dans cette énumération. Sans oublier les potirons que l’on servira en garniture d’automne ou sous forme de velouté bien chaud.

Légumes d’hiver

La période des choux se poursuit en hiver. Choux de Bruxelles, chou vert, chou chinois et chou blanc sont en tête de liste à l’heure des courses. Mais il ne faut pas toujours en rester au plat unique classique. Avec la sauce soja naturellement fermentée, on peut réussir des plats originaux comme un chou vert au curry ou un antipasti de choux de Bruxelles. Parmi les légumes d’hiver moins connus figurent notamment les rutabagas, les panais, le persil à grosse racine ou les salsifis

Diversité des régimes végétariens

Le végétarisme remonte au philosophe Pythagore (env. 570 – 510 avant J.-C.). Selon sa doctrine, les hommes doivent utiliser exclusivement ou essentiellement des aliments d’origine végétale pour se nourrir. Mais il n’existe pas qu’une seule forme de végétarisme :

Les ovo-lacto-végétariens enrichissent leur alimentation principalement végétale par des œufs et des produits laitiers. Ils renoncent au poisson et à la viande. Les personnes qui n’aiment pas les produits laitiers, mais qui consomment des œufs font partie des ovo-végétariens tandis que celles qui ne mangent pas d’œufs, mais qui boivent du lait sont des lacto-végétariens.

Les pesco-végétariens (également appelés ovo-lacto-pesco-végétariens) ne mangent certes pas de viande, mais ils consomment du poisson et toutes autres denrées alimentaires animales.

Les végétaliens  ne mangent aucun produit animal, ni œuf, ni produit laitier, ni poisson, ni miel. Ils ne portent généralement pas de chaussures, ni de vêtements en cuir.

Les fructariens sont partisans d’une alimentation purement végétale. Ils utilisent exclusivement des ingrédients dont la plante originelle n’est pas endommagée lors de la récolte. C’est par exemple le cas des fruits, des noix et des graines.