Fermentation des aliments
Pépins et graines 38 à partir de 38

Aujourd’hui comme hier:

Faire des conserves est la nouvelle tendance alimentaire

Qui ne souvient pas des étagères remplies de bocaux de fruits et légumes dans la cave de sa grand-mère… Dans les périodes de pénurie alimentaire, faire des conserves était un moyen pratique de pouvoir encore manger des fruits et légumes en hiver. Tombé dans l’oubli pendant des années, le bocal à conserves a été le premier à faire son retour,:que ce soit sous forme de verrine pour les desserts multi- couches dans les restaurants ou comme bocal de conservation chez soi, le bocal à conserves est devenu aujourd’hui un incontournable des foyers modernes. Il n’est donc pas étonnant que les  conserves maison soient redevenues  à la mode. Et ceci pour une bonne raison ! Aujourd’hui comme hier, beaucoup de gens tiennent à connaître l’origine des aliments qui finissent dans leur assiette à la maison. Alors autant fabriquer soi-même ses conserves ! Cela permet de conserver plus longtemps non seulement les fruits et légumes, mais pratiquement tous les plats cuisinés, sans leur ajouter le moindre conservateur.

Une science pour la cuisine

Tout le monde peut faire des conserves, le principe est très simple : les fruits et légumes coupés en morceaux sont disposés en couches dans un bocal, puis recouverts d’eau salée et fermés hermétiquement. On peut remplacer l’eau salée par un mélange de sucre, de vinaigre et de Sauce soja naturellement fermentée Kikkoman (dans la version avec 43 % de sel en moins ou sans gluten si l’on veut) pour ajouter une note gustative particulière. D’autres épices comme le piment ou la cannelle peuvent conférer un goût insolite aux aliments sans affecter pour autant le processus de stérilisation. La stérilisation commence dès que de petites bulles se forment dans le bocal. Le mieux est de stocker les bocaux à une température ambiante de 22 à 23 °C durant les premiers jours et de les mettre ensuite dans un endroit plus frais,  de préférence à une température de 15 à 18 °C. De cette manière, les enzymes, appelés aussi ferments, transforment particulièrement bien les glucides en acide lactique aux propriétés conservatrices. Le milieu acide qui se crée tue les germes pathogènes et prolonge la durée de conservation des aliments stérilisés. Les vitamines comme la vitamine B et la vitamine C, de même que les bactéries probiotiques, restent préservées, ce qui permet de renforcer la flore intestinale et d’améliorer la digestion. Et ce n’est pas tout, la stérilisation confère aux aliments un goût particulièrement intense et unique. Essayez et convainquez-vous par vous-même!

Tsukemono, ou la stérilisation à la japonaise

Concombres fermentés, nattō (graines de soja fermentées) ou miso dans la soupe miso, la plupart des Japonais consomment des aliments fermentés dès le petit déjeuner. Au Japon, on appelle Tsukemono les légumes fermentés servis en garniture avec un condiment fermenté comme la sauce soja naturellement fermentée Kikkoman (dans la version avec 43 % de sel en moins ou sans gluten si l’on veut) à presque tous les repas.

Pour fabriquer chez eux leur propre Tsukemono, les Japonais utilisent un récipient appelé Tsukemono-Ki, habituellement en bois, en verre ou en céramique. Une fois tous les ingrédients dans le bocal, on met un couvercle de deux kilos appelé Tsukemono-Ishi (littéralement «pierre pour choses macérées») sur le récipient pour le fermer hermétiquement.

 

Le saviez-vous?

Des conserves maison comme cadeau de Noël. Les conserves maison font un cadeau de Noël idéal. Un bocal de sauce au potiron aux pommes et au sésame rappellera agréablement l’automne à vos amis ou à vos proches. Essayez aussi notre chutney sucré aux poires et aux melons,  un plaisir garanti, pas seulement en hiver. Autre idée de cadeau: des légumes d’automne en bocaux.